Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2005 2 14 /06 /juin /2005 00:00


Le syndrome de la crêpe brune !

Comme bien du monde, vous et vos amis de temps à autre, lors d'une petite fête de quartier, une foire, une kermesse, he bien... vous en arrivez au grand moment de la crêpe !

Et là vous dites avec assurance :
" Une crêpe chocolat s'il vous plééé madameuh et avec beaucoup de chocolat si possibleuhhh ! "

Et vous recevez votre bonne crêpe... mais c'est du Nutella !!!!
Bon vous en avez rien à fiche c'est bon une crêpe Nutella !
Mais votre pote là à côté de vous il gronde !!!
" Tu te rends compte j'ai un ami allergique aux noisettes il serait foutu là... etc... etc... etc..."

Bref, dans le fond il a pas complètement faux (même si bon vous discutez de cela tout en grignotant la crêpe en question) !

Les mots de la fin :

C'est pourquoi, je me demande si il existe une crêperie avec au choix :

- crêpe chocolat
- crêpe pâte à tartiner

Personnellement je n'en ai jamais vu... mais diantre, pourquoi n'y en aurait-il pas ?
Alors vous les marchand de crêpes qui me lisez !
En avant modifiez vos cartes et proposez ce choix qui va démarquer votre crêperie de toutes les crêperies de la planète toute entière (ohhhh !).

Quant à vous chers lecteurs... Chocolat ou Nutella ?

Partager cet article
Repost0
25 mai 2005 3 25 /05 /mai /2005 00:00

 

Ce soir un film d'horreur est sorti au cinéma, et c'est toujours avec un plaisir non dissimulé que je fonce tête baissé dans une salle obscure en quête de frissons !

Mais c'est bien étrange le cinéma d'horreur a son public, son folklore, ses habitués …

 

Je m'installe avec une bande d'amis, en plein centre de la salle de cinéma, histoire d'avoir une bonne place ! D'ailleurs cette salle est plutôt vide, les séances nocturnes et les films d'horreur n'attirent pas foule, j'ai tout loisir de choisir le meilleur siège.

Voilà, je suis assis. Et comme j'aime observer les gens,  je laisse mes yeux se balader dans la salle !

Et ce soir j'ai croisé les deux catégories de personnes que je retrouve bien souvent dans ces terrifiantes soirées !

Et c'est avec joie que je vais tenter de vous les décrire…

 

De terrifiantes personnes face à l'horreur de l'écran ?

 

Catégorie une : Les bons sales potes

 

Tout en haut en arrière salle il y a toujours "les bons sales potes".

Mais si, vous savez, ces gens qui gloussent pendant la séance de cinéma !

Ces personnes ultras importantes qui ont souvent un appel téléphonique au beau milieu du film et qui s'empressent de répondre par :

 

 "He tu tombes trop mal je suis au cinéma là… non, non, tu me déranges pas… ouais ok, je te rappelle tout à l'heure !".

 

A cet instant on sent l'adrénaline monter en nous, on veut faire manger le téléphone à ce mauvais garçon mais bon… on ferait encore plus de bruit si on allait lui casser la figure !

Gardons notre sang froid, après tout il a tout de même assez vite expédié son appel…

Et c'est au moment où l'on se dit cela que l'on constate que "le bon sale pote" n'a pas encore fait son rituel de la critique cinématographique, le voilà qui poursuit :

 

"Ouais, il est trop bon le film, ouais promis je te phone après, salut ! "

 

C'est presque trop là la rage monte en nous... mais bon cette fois c'est bon tout est fini retour au calme, ou presque…

Car "monsieur téléphone" est  content de ne pas avoir trop dérangé de monde et d'avoir écourté son appel. Alors pour s'auto féliciter, il fera son bruit de victoire en plongeant sa main dans un grand seau de popcorn !

Ahhh quand on parle de sot… je crois que ce fut un bon specimen.

 

Catégorie deux : La demoiselle perdue !

 

Cette fois éloignons nous des bruyant "bons sales potes" de l'arrière et concentrons-nous sur l'avant de la salle !

Oui, observons la personne assise tout devant. Voilà exactement ! Je parle bien de la jeune demoiselle assise toute seule. Oui, oui elle ne semble pas bouger (si si elle est vivante !) !

Mademoiselle est entrée discrètement et s'est assise très vite. D'ailleurs dès que le générique de fin montrera ses premières lettres, elle partira encore plus vite qu'elle n'est venue !

Enfin, à peine installée, cette jeune célibataire fixe l'écran, qu'il projette une image ou non, elle aura les yeux rivés sur la toile.

Cependant, si l'on est fin observateur, on constate que de temps à autre elle a de rapides coups d'œil à gauche et à droite qui trahissent sa concentration pour l'écran !

Aurait-elle "l'envie et la peur d'être observée et remarquée" ?

Elle rêve sans aucun doute d'être avec un beau jeune homme qui la rassurerait et la serrerait dans ses bras lors des plus effrayantes scènes du film !

Mais non… elle devra frissonner en solo, ce qui est d'autant plus effrayant non ?

Hélas pourr elle, les frissons continueront encore après le film. Elle sera envahie par une petite peur le temps du trajet qui la mènera jusqu'à chez elle. Oui, elle est seule… pas de prince pour la protéger ! Surtout qu'elle pourrait se faire accoster par un "bon sale pote de fond de salle" !

Le plus dommage c'est que souvent non loin d'elle un jeune garçon timide et seul lui aussi l'observera tout le long du film… mais jamais elle ne le remarquera… sans doute parce qu'elle est trop concentrée par sa peur...

 

Chez certaines personnes, les films d'horreurs vehiculent plus de sensations que l'on pourrait croire !

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2005 4 21 /04 /avril /2005 00:00

Coiffe-moi ! :

 

Ahhh les demoiselles ce qu'elles peuvent avoir du caractère parfois !

Aujourd'hui j'ai pris la bonne résolution de faire couper mes frisettes, mes plumes, mes cheveux ! Mais n'ayant pas pris de rendez-vous… c'est l'attente !

Et hooooo ! Coup de bol deux jolies demoiselles se font coiffer !!
Alors j'observe...

 

" La quietude se dessine après la crainte ! "

 

La Pression des Petits Riens :

 

L'une est à la fin de sa coiffure ! Elle a pleins de mèches blondes, châtains, brunes, de  très jolis longs cheveux soyeux, mmm à croquer. Elle se caressait les mèches dès que la coiffeuse avait le dos tourné. Bien que contente elle n'hésitait pas à faire des commentaires sur l'ordre des couleurs :

" Pourquoi pas d'abord, blond, puis brun et ensuite châtain ça aurait été bien aussi.... "

Bref une demoiselle dans toute sa coquetterie !

A sa droite une autre fille plus jolie encore (enfin à mes yeux), mais qui en était au stade shampoing, ses cheveux étaient tous mouillés en bataille !

Son regard était plein d'inquiétude. Elle avait les yeux grand ouvert, ne disait rien, détournait rarement son regard du miroir qui lui faisait face. Et les rares fois où elle tournait sa tête, elle voyait la jolie chevelure de sa voisine de gauche. Du coup on pouvait presque sentir de la jalousie, de l'infériorité, de la timidité. L'angoisse grandissait en elle, c'était vraiment mignon a voir, tout ça juste de peur de ne pas avoir une coupe aussi jolie au final !

Puis la coiffeuse égalisa les cheveux de la belle, les sécha, et alors que sa coupe commençait petit a petit à prendre forme, l'humeur de la demoiselle changea. Elle laissa échapper quelques  sourires, puis se mit a parler a la coiffeuse en lançant pleins de mots élogieux. Elle était sauvé elle avait des cheveux aussi beau que sa voisine !

Et moi j'observais la scène, tout en lisant "Nous les Dieux" de Bernard werber.

 

Les mots de la fin :

 

Les mecs ne comprennent pas la pression que vous les demoiselles vous vous faites pour des petits riens. Mais aujourd'hui je l'ai palpé ! Cependant mesdemoiselles ne vous faites pas non plus toute une montagne pour rien, car en fin de compte… dans cette histoire, pour moi, la plus jolie était la plus inquiète des deux !

Partager cet article
Repost0
14 avril 2005 4 14 /04 /avril /2005 00:00

Parfois on voit des choses qui nous font réagir.

Hier j'ai regardé un film moins bête que les autres. Après avoir visualisé cette œuvre, je suis resté immobile ; le générique de fin défilait, mais aucun mot ne sortait de ma bouche. Je reste un peu abasourdi. Puis un peu de tristesse de nostalgie me gagne.

J'éteins l’écran et je me dis qu’il y a tant à  développer sur les sujets abordés par le film, sur les choix, les sentiments, sur les petits riens du quotidien… finalement, tant à dire sur la vie.
C’est pour cela que sur mon Blog vous aurez maintenant droit à des "EV" (Expériences de la Vie), des pensées des idées qui trottent dans ma tête.
Chaque "Expérience de la Vie" aura son sous-titre et son numéro.
Bien entendu à vous de commenter, d’être en accord ou parfait désaccord avec ces articles. Je verrai si cela suscitera votre intérêt !

Au fait le film c'es Lost & Delirious (inédit en France...) amusez vous à le chercher si vous voulez...

Partager cet article
Repost0
14 avril 2005 4 14 /04 /avril /2005 00:00

 

 

 

 

 

Suicide moi ? :

 

Autant commencer par le sujet pas très sympa qu’est le suicide (tant qu’à faire !), comme ça on pourra enchaîner sur des thèmes plus joyeux (mheuuu siii !!).

Pour certaine personnes, dans certains cas… se donner la mort est une suite logique des choses, pour d’autres c’est plus ou moins du n’importe quoi, voir un coup de folie… mauvais endroit, mauvais jour !

Alors que beaucoup ont le confort, de quoi se loger et de quoi se remplir la panse… (si si, par exemple, toi qui lit ce texte au chaud devant ton écran !)

Bah non, malgré toutes ces aises,  certains disent merde à la vie !

Alors quels sont les besoins essentiels du 21ème siècle, qu’elle est la recette miracle pour être heureux ? Va savoir… (Si vous avez la recette hop par ici !)

 

"Le suicide, c’est l’énorme courage d’être une dernière fois lâche"

 

Oui vous et moi disons souvent :

" Le suicide c’est pas bien, c’est lâche ! Faut penser à ceux qui nous aiment et bla et bla et bla…". Soit, c’est tout ce qu’on voudra mais…  hélas le suicide est bien présent et pesant dans le cœur de trop de gens.

 

Conseils à deux euros pour eviter les depressif a faire le grand plouf :

 

Soyez attentifs aux coups de blues de certains et si vraiment ils sont dépressifs évitez certaines petites choses qu’on sort trop souvent sans faire gaffe :

 

- Le fameux " toi qui es normalement un type génial débordant de vie etc etc… ", ne le dites pas trop, sinon la personne en conclue "oui il a raison et impossible de redevenir un gars marrant, maintenant je suis plus rien….". Du coup sans le vouloir vous enfoncez la personne.

 

- Eviter de le plaindre et d’affirmer comprendre sa peine… de toutes manières la réponse que vous aurez en pleine figure sera toujours la même "Tu ne peux pas comprendre, personne peut comprendre…". Bref mieux vaut écouter, être d’accord ou pas d’accord, mais ne dites surtout pas "je comprends" !

 

- Ne lui parlez pas "non stop" de vos soucis "autrement plus importants" que vous avez surmonté avec brio ! Il en a assez des problèmes, il ne veut pas en plus se sentir minable face à vous ! 

 

Les mots de la fin :

 

Voilà je vais m’arrêter sur ces 3 petits coups de pouces.

Mais, ohhh vous aussi vous devez en connaître quelques uns !

Et puis, après tout, à vous la parole pour la suite, cliquez donc sur commentaire et partagez vos expérience de sauvetage de baleines qui pleurent afin d’éviter qu’elles ne s’échouent définitivement !

 

Partager cet article
Repost0